Lutter contre la violence aujourd’hui…et chaque jour

A l’occasion de la campagne des 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes pour l’année 2018, le programme Moucharaka Mouwatina a organisé un ensemble d’activités sous le slogan « Lutter contre la violence aujourd’hui…et chaque jour » en partenariat avec les organisations de la société civile dans les quatre régions couvertes par le programme avec l’appui de l’Union européenne  tout au long de la période allant du 25 novembre (Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes), jusqu’au 10 décembre (Journée des droits de l’homme).

L’objectif de ces activités était de renforcer la prise de conscience collective de l’importance de lutter contre toute forme de violence à l’égard des femmes, y compris les violences physiques, sexuelles, psychologiques et économiques, et de mettre en valeur et capitaliser les initiatives visant à les réduire et à transformer cette prise de conscience en mesures efficaces à même de les contrer.

L’ensemble de ces activités ont été organisées en étroite collaboration avec les organisations de la société civile et les autorités locales sous forme de journées de sensibilisation et de rencontres d’échanges accompagnées d’activités artistiques et récréatives.

Il est à noter que la campagne des 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes est une campagne mondiale pilotée par l’ONU Femmes, entité des Nations Unies pour l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes, à l’appel du Secrétaire Général des Nations Unies, depuis 2008 et chaque année dans le but d’accroitre la prise de conscience publique et de mobiliser les gens partout dans le monde pour mener le changement et mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles tout en touchant les catégories les plus vulnérables et les plus marginalisées.

La campagne a choisi la couleur orange du fait qu’il symbolise un monde radieux sans violence. Le thème de la campagne Orangez le monde pour l’année 2018 est « ÉcoutezMoiAussi » vu la nécessité de donner la parole aux femmes victimes de violence et de mettre en lumière leurs histoires.