L’Enquête nationale sur la violence à l’encontre des femmes, conduite en 2019 par le Haut-Commissariat au Plan a révélé la prédominance de la violence à l’égard des femmes en milieu domestique (conjugal et familial). Ce constat se voit accentué dans le contexte du confinement imposé pour contrer la propagation du COVID-19.

 

Dans ce contexte, l’ONU Femmes a élaboré une cartographie des recours associatifs et institutionnels disponibles pour les femmes victimes de violence. Ces recours englobent les services d’écoute, de soutien psychologique et d’orientation disponibles au niveau national, régional et local.