Programme d’appui à la société civile au Maroc


Moucharaka Mouwatina

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’environnement (5 juin), nous avons choisi de partager avec vous l’histoire de parcours inspirante du jeune Mourad Arabi:

 

Docteur en environnement et développement durable et spécialisé en écologie et en sciences agronomiques, Mourad Arabi, 30 ans, est un jeune acteur associatif vivement engagé dans la cause de l’environnement.

 

Dès son enfance, il découvre le monde du bénévolat à travers une association locale dans laquelle il acquiert un ensemble de compétences, il touche à plusieurs domaines : le sportif, le social, le scientifique et le culturel… ce qui lui permet de se voir construire un profil pluridisciplinaire.

 

En 2008, Mourad débute son cursus universitaire en étudiant les Sciences de la Terre et de l’Univers, puis la Biologie. Après l’obtention de sa licence, il fait une formation en Télédétection & Gestion des risques naturels en 2012 puis se lance dans un master en Ingénierie Agronomique.

D’ailleurs, faisant partie des 150 lauréats de la formation internationale dite YES GREEN, lancée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), financée par le gouvernement Japonais et hébergée au Maroc par l’Institut International de l’Eau à Rabat, Mourad a accompli plusieurs actions d’éco-gestion de la pollution et a développé plusieurs projets innovants en la matière.

 

Cette formation a été un point de départ au processus de création de son association portant le nom de YES GREEN Maroc qui a pu rassembler des jeunes associatifs qui s’investissent activement dans la protection de l’environnement au Maroc et plus particulièrement dans la région de l’Oriental au moyen d’actions, de projets et d’initiatives citoyennes. Ensemble, ils ont pu organiser une dizaine d’événements depuis la création de l’association, l’approche participative étant pour Mourad la base d’un écosystème associatif harmonieux et productif.

 

L’association YES GREEN Maroc a choisi cette journée emblématique pour lancer son projet « Tri sélectif des déchets ménagers : Éco-Quartier Pilote à Oujda », financé par l’Union européenne dans le cadre du programme Moucharaka Mouwatina afin d’optimiser la gestion des déchets ménagers dans la ville d’Oujda. Ce lancement s’est fait à travers un webinaire présenté par différents intervenants nationaux et internationaux et diffusé le 5 juin Live sur la page Facebook de l’association.

 

Pour Mourad, la thématique de l’environnement a toujours été au centre de ses priorités.  L’ensemble des problématiques qui y sont reliées l’ont profondément touché et l’ont poussé à chercher les causes profondes et proposer des solutions écologiques durables.

 

Sa recherche doctorale s’inscrit également dans ce sens : “La gestion intégrée des déchets solides sous une vision scientifique et écologique”. Dans cette même période, Mourad a pu créer plusieurs startups innovantes et spécialisées dans les domaines socioéconomiques et écologiques, à savoir : une Ferme Écologique, une Coopérative de valorisation des déchets, et une Coopérative de valorisation des co-produits du Safran au Maroc.

 

Par ailleurs, Mourad a noué plusieurs relations à l’international et a contribué au montage de plusieurs projets de développement durable au sein de la région de l’Oriental, entre autres : le projet urbain PCD-ED sous la direction de la Commune d’Oujda, en collaboration avec la ville de Lille-France ; des projets éco-industrie tel que PAVECO ; un projet social tel que la Coopérative de valorisation des produits d’artisanat, etc.

 

En 2018, Mourad rejoint l’équipe du Cluster VALBIOM Maroc spécialisé dans le lancement des projets innovants en matière d’énergie et de développement.

 

Dans l’avenir, Mourad souhaite intégrer le monde politique pour plaider en faveur de l’environnement tout en inspirant les jeunes à suivre son exemple, sa vision étant d’avancer vers un Maroc vert, actif en matière de préservation de son patrimoine environnemental et naturel.