Le Centre Ibn Batouta d’études et de recherches en développement local à Tanger a organisé dans le cadre du projet Leaders de changement , financé par l’Union européenne, dimanche 14 juin 2020 un séminaire virtuel avec les  jeunes sur le thème des politiques publiques sectorielles. Les jeunes leaders du changement ont discuté plusieurs points liés aux politiques sectorielles de l’éducation, santé et de l’emploi.

 

Pour l’éducation les jeunes ont abordé la question de l’efficacité du processus d’apprentissage à distance et  son impact sur la réussite des élèves et ainsi que la problématique de l’égalité des chances que pose cette opération , d’autre part  ils ont énuméré les défis que pose ce type d’enseignement au niveau des facultés et universités .

 

 » La vision stratégique de l’éducation 2030/2015, n’a pas atteint le principe de l’égalité des chances au niveau requis entre le monde rural et les villes, et le processus d’apprentissage à distance vient creuser cet écart  » Zainab Khalouq , jeune femme du projet leaders du changement.

 

Dans le secteur de la santé, les jeunes ont abordé les dysfonctionnements du système de santé à la lumière de la pandémie, en se basant sur la stratégie nationale de santé et ils ont questionné l’efficacité des mesures sanitaires prises pendant cette période.

 

Pour le secteur de l’emploi, la discussion était autour de l’efficacité des décisions prises par le Ministère du travail et de l’insertion professionnelle pour protéger les salariés pendant et après la pandémie.

 

En guise de conclusion, les jeunes se sont penché sur  la réalité de la participation des jeunes dans la conception des politiques publiques et ont présenté des propositions et des recommandations pour faire progresser la participation des jeunes dans la gestion de la chose locale.

 

’La jeunesse le cœur de toute société, le développement ne peut être réalisé qu’avec la participation et l’engagement tous ’’ Mourtada BEN ABDELGHAFOUR, Jeune homme du projet leaders de changement 

Les jeunes ont interagi avec les questions et commentaires posés par les abonnés de la page Facebook du centre, en communiquant leurs points de vue sur les politiques sectorielles ainsi que sur les changements positifs nécessaires pour améliorer la participation des jeunes et la réconciliation avec le concept de participation à la gestion des affaires locales.

 

Le séminaire virtuel a connu une interaction distinguée, où plus de 3400 de vues et plus de 120 interactions étaient enregistrées sur la page Facebook du centre  et plus de 34 partages du live .