Le bureau régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima du programme Moucharaka Mouwatina a organisé le 12 août, une rencontre à distance à l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse, sous le thème « Rencontre avec un leader avec la jeune femme Hanae El Masoudi”
La rencontre visait à présenter l’expérience de la jeune qui a lancé une pétition pour la mise en place des bennes à ordures au niveau du quartier Al Ouwama de la ville de Tanger.

 

Plus de 36 acteurs associatifs, représentantEs des associations partenaires ouvrant sur la thématique jeunesse et qui constituent 56% des associations partenaires,

 

Animée par Annafs Azzakia BENSBIH, animateur au sein du bureau de Tétouan, cette rencontre été débutée par la présentation de la jeune femme, sa carrière, ses réalisations. C’était moment d’échange et de discussion autour des initiatives, et de partage des différentes expériences.

 

Hanae a expliqué qu’après plusieurs tentatives et demandes adressées de la part de son association et des associations du quartier pour alerter des autorités publiques des effets négatifs des déchets sur l’environnement.

 

L’association avec le leadership de Hanae et avec le soutien des associations de quartier ont soumit une pétition aux autorités pour trouver une solution à ce fléau qui menace la santé des citoyens, en particulier les enfants par la propagation des insectes due à l’accumulation de déchets à proximité des maisons et des écoles.

 

La jeune femme Hanae a présenté sa riche expérience en termes de sensibilisation, de mobilisation des citoyens, et a insisté sur l’importance de la communication, comme bonne pratique, dans le suivi des politiques publiques par les associations , en donnant l’exemple de cette pétition qui prenait comme quête la protection du quartier.

 

Après avoir répondu aux questions liées aux lois et délais pour le dépôt des pétitions, M. Farouk AL-HAJJAJI, représentant de l’Association Imrabten à Al Hoceima a dit : « La question de la soumission des pétitions, que ce soit au niveau local ou national, est un sujet très important, notamment dans le domaine des déchets. de telles rencontres sont une opportunité pour répondre à nos questions et aussi de parler du rôle des associations pour l’activation des mécanismes de participation citoyenne, ainsi pour diffuser les bonnes pratiques, l’expérience que la jeune Hanae a partagé aujourd’hui avec nous est très importante, car peu d’associations ont vécu de telle expérience ».

 

Hanae a clôturé la rencontre en avançant : « Nous les jeunes, nous aspirons à tout ce qui est positif, tout ce qui est meilleur pour ce pays, en particulier qui servira l’intérêt de ma ville Tanger, je crois à cette citation qui dit ; une petite idée équivaut à un grand projet ».