Lors de sa session ordinaire du lundi 01 mars 2021, le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a approuvé à l’unanimité la première pétition inscrite à l’ordre du jour du Conseil depuis 2015, appelant à la création d’un centre de formation et de qualification professionnelle multidisciplinaire pour les personnes handicapées.

 

 Cette pétition a été réalisée par l’Institut  méditerranéen démocratique pour le développement et la formation, dans le cadre du programme d’appui à la société civile «Moucharaka Mouwatina», financé par l’Union européenne au Maroc, sous la supervision du Bureau des Nations Unies pour les services  d’appui aux projets, et en partenariat avec le Conseil national des droits de l’Homme,  et le ministère d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement.

 

 La pétition a pour objectif d’accorder aux personnes en situation de handicap de leur droits constitutionnels et juridiques, pour leur assurer de vivre en dignité, ainsi qu’atteindre l’indépendance personnelle et sociale, et le pouvoir d’accès à la formation professionnelle, réduisant ainsi les différences de classe, et rendant ce groupe une composante efficace et capable de coexister. 

 

La pétition vise également à contribuer à la lutte contre les images négatives et stéréotypées des personnes handicapées, et les promouvoir en tant qu’une force humaine capable de contribuer au développement social et économique.

 

En outre, le Conseil de la Commune de Tanger, a validé une autre pétition, lors de sa session ordinaire du vendredi 05 février 2021. visant à créer un Conseil communal de la Jeunesse à Tanger, afin de promouvoir la démocratie participative au sein des jeunes, en encourageant leur implication dans la vie publique, en formulant des propositions, des initiatives, des programmes et des activités qui répondent à leur besoin, en les qualifiant et en leur donnant les compétences nécessaires pour comprendre et préparer les politiques publiques ainsi qu’assurer leur suivi et évaluation. 

 

Le Conseil a également approuvé une pétition visant à transférer l’espace de la zone de Hay Al-Saada à un centre pour femmes victimes de violence, afin de fournir un abri aux femmes et aux filles exposées à la violence domestique sans discrimination et de fournir les services de soins et de réadaptation nécessaires. Leur permettant ainsi de reconstruire leur personnalité et d’assurer leur compatibilité et leur intégration sociale correcte, car la pétition vise à Créer des canaux pour écouter les expériences des femmes qui ont été victimes de violence et pour répondre à leurs besoins.