Programme d’appui à la société civile au Maroc


Moucharaka Mouwatina

L’Union européenne (UE)

L’Union européenne finance le programme Moucharaka Mouwatina appuyant ainsi ses différentes composantes et activités avec une contribution de 15 millions d’euros (environ 165 millions de dirhams) répartie ainsi :

  • 12,5 millions d’euros gérés par le Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS) en coopération déléguée
  • 2,2 millions d’euros gérés directement par la Délégation de l’Union européenne au Maroc via l’appel à propositions « Appui stratégique et thématique aux consortiums de la société civile » qui a abouti aux financements de 5 projets associatifs (pôles d’excellence).
  • 250.000 d’euros via une assistance technique destinée à des actions de communication, capitalisation et visibilité

Le Bureau des Nations unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS)

est chargé de la mise en œuvre de la composante du programme, gérée en coopération déléguée (12,5 millions EUR du budget global du programme). L’UNOPS assure également la coordination de l’ensemble des activités du programme au niveau des 4 régions d’intervention ainsi que la gestion des relations avec les autorités et les institutions nationales et locales.

Le Ministère délégué auprès du Chef du Gouvernement chargé des Relations avec le Parlement et la Société Civile (MCRPSC)

agit en tant que coordinateur interministériel des actions de la société civile au niveau national. Le MCRPSC facilite la mise en œuvre du programme et fournit l’appui technique nécessaire au bon déroulement de ses activités sur le terrain.

Le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH)

est un opérateur national incontournable en matière de promotion des droits humains et assure un travail de fond avec le tissu associatif pour la promotion de la démocratie participative. A travers ses représentations régionales (commissions régionales des droits de l’Homme), le CNDH est impliqué dans le processus de dynamisation des espaces de dialogue entre les acteurs de la société civile et les autorités locales.

L’Institut National de Formation aux Droits Humains - Institut Driss BEN ZEKRI- (INFDH)

est un acteur confirmé en matière de développement et de mise en œuvre de programmes de formation au profit des acteurs de la société civile au Maroc. En tant que partenaire, l’INFDH bénéficiera d’un soutien en matière de mobilisation d’expertise, notamment pour le développement de curricula de formations et d’une plateforme de e-learning en rapport avec les droits humains.

La Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL)

en tant qu’organe de tutelle et d’accompagnement des collectivités territoriales au Maroc, facilite la mise en œuvre du programme au niveau des régions ainsi que l’interaction des équipes du programme avec les autorités compétentes au niveau local.

Les organisations de la société civile au Maroc

Constituent les principaux bénéficiaires du programme à travers un accompagnement et un renforcement de capacités ciblés et de proximité qui leur sera fourni dans les 4 régions cibles. Un appui financer est également prévu à travers des subventions.